Jeu d’échecs : le joueur le plus fort gagne dans seulement 3% des parties

Coup de tonnerre dans le petit monde du jeu d’échecs ! Souvent vantés comme un jeu de logique, dans lequel le hasard n’a pas sa place, les échecs pourraient bien changer dans les yeux des gens.

En effet, une équipe de Chessbah s’est rendue à la sortie d’une salle de tournoi et a préféré demander directement aux perdants comment ils expliquaient leur défaite.

raisons_défaite_échecs

Alors que seulement 3% des interrogés préfèrent naïvement admettre que leurs adversaires étaient plus forts, d’autres joueurs apportent un éclairage crucial.

Dans l’immense majorité des cas, il s’agit en fait d’une arnaque. Une sorte de fait de jeu peu glorieux dans lequel l’adversaire se serait engouffré. D’autres évènements paranormaux comme l’oubli de la pendule ou l’apparition d’un énorme coup de bol expliquent également en bonne partie un résultat négatif. Enfin, la météo ou tout simplement la décision de perdre soi-même (décrite comme un manque de motivation pour conclure une bonne partie) sont des réponses récurrentes.

Voilà de quoi faire taire bien des cartésiens !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s