Elle écrit le nom de son adversaire en entier, Rakotomaharo Fy Antenaina, et se retrouve en zeitnot au 1er coup.

Nationale 1, première ronde de la saison, match Clichy vs Bois-Colombes. Pauline a failli tomber avant même de jouer un seul coup.

37 feuilles de parties raturées avant de réussir à écrire le nom correctement

Lors de cette reprise du championnat de France des clubs, Pauline [le prénom n’a pas été modifié] affrontait le jeune espoir malgache, sociétaire du club de Clichy.

"Fy", le jeune talent de Madagascar.
« Fy », le jeune talent de Madagascar.

Pauline nous raconte : « Je savais que j’avais de bonnes chances de le jouer, aussi m’étais-je bien préparée. Pas sur les ouvertures, mais à écrire son nom. Malheureusement, arrivée à la partie : gros trou de mémoire. Etait-ce Ratoko… ou Rakoto ? Par trente-sept fois je me suis trompée, reprenant une nouvelle feuille de partie. A la trente-huitième, l’arbitre m’a signalé qu’il n’y en avait plus en rab. J’étais au top de ma concentration, et, miracle, j’ai réussi à écrire son nom en entier sans faute. J’ai alors regardé la pendule : il ne me restait plus que 20 secondes. Heureusement qu’on jouait en Fischer ! »

Plus de peur que de mal pour Pauline qui réussit à tirer la nulle malgré le zeitnot de 40 coups. Son sympathique adversaire s’est amusé de la situation « c’est respectueux de la part de Pauline mais il faut bien le dire, aussi un peu con : même moi, j’écris juste Fy sur mes feuilles de partie »

3 réflexions sur “Elle écrit le nom de son adversaire en entier, Rakotomaharo Fy Antenaina, et se retrouve en zeitnot au 1er coup.

  1. Non non, j’y étais, on a bien essayé de la prévenir quand il n’a resté plus que 5 minutes mais elle était tellement proche du but qu’à l’unanimité on la laissa finir. J’ajouterais qu’elle fut récompensée d’une salve d’applaudissements à laquelle participa d’ailleurs son adversaire.

    J’aime

  2. Je suis très heureux que ce problème soit enfin soulevé.

    J’ai eu quasiment le même problème lorsque j’ai du jouer contre un joueur polonais.
    Après ma 12eme erreur seulement, il s’est avéré qu’il n’y avait plus de feuille de partie. J’ai donc donc utiliser du Tipp-ex. Mes nerfs ont lâché lorsqu’au 94eme essai mon dernier coup de burin (alors que j’en étais à la dernière lettre!) a fait s’effondrer la montagne créée par la succession de couches du dit fluide.
    S’en est suivie une discussion avec l’arbitre pour savoir si, étant donné que je ne n’avais pas eu le temps de jouer mon premier coup (et pour cause !), ma partie devait être considérée comme un forfait ou pas.

    Suite à ce traumatisme j’ai cessé de jouer pour le moment.
    J’ai également stoppé tout entrainement tactique et ne regarde plus guère, faute de temps, l’évolution du répertoire d’ouverture.

    J’ai axé ma préparation sur 4h de jeu en ligne par jour sur un site de scrabble en polonais et espère pouvoir rejouer d’ici 2-3ans.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s