A 53 ans, Kasparov a montré qu’il restait un tricheur redoutable.

Beaucoup de joueurs placent l’apogée de Kasparov en 94, lorsqu’il tricha contre la jeune Judit Polgar. Le retraité quinquagénaire vient de prouver au monde entier, qu’en triche, il n’a pas perdu de sa superbe.

« Les excuses ont été faites, l’incident est clos »

Deuxième ronde du Ultimate Blitz. Kasparov gaffe avec Cb4 ??, s’en rend compte, reprend son coup comme il l’avait fait quelque 22 ans plus tôt contre Polgar à Linares, et joue finalement son cavalier en f4.

Comme nous l’explique le 13ème champion du monde, il a tenu à s’entretenir avec Nakamura juste après la partie.

« Ce qui s’est passé pendant la partie méritait les plus plates excuses. En effet, comme on peut le voir sur la vidéo, au moment où je trichais nonchalamment, Hikaru a esquissé un sourire narquois que je n’ai guère apprécié. Je lui ai fait savoir calmement mais fermement que j’exigeais un plus grand respect. Nakamura s’est dit désolé et a promis de ne plus recommencer. Voilà, les excuses ont été faites, l’incident est clos ».

Nous laisserons le mot de la fin à l’Américain, en déterrant un de ses meilleurs tweets : « Form is temporary but class, class is permanent. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s